Biographies

quatuor-ernest-bio

« The only really safe name is Ernest. »
                             Oscar Wilde (1895)

Le Quatuor Ernest se forme sous l’impulsion de quatre étudiants de la Haute école de musique de Genève, dans la classe de Gábor Takács-Nagy. Très vite, il bénéficie également des conseils de Miguel Da Silva au CRR de Paris et de Patrick Jüdt à la HDK Bern.

Appréciés pour leur complicité et leur plaisir évident à jouer ensemble, les quatre musiciens remportent de nombreuses récompenses : le Prix d’Honneur (meilleure distinction) et le Prix du Jury au Concours International Leopold Bellan 2017, le 3ème prix au Tremplin jeunes quatuors de la Philharmonie de Paris, le Prix Daisy de Saugy de la HEM de Genève. Ils remportent trois prix à l’Académie Ravel, dont le Prix Espoir du Festival Ravel et le Prix des Musicales de Colmar. Lauréats de la Swiss Chamber Academy, ils sont soutenus par les fondations Milou, Dénéréaz et Dulcimer.

Le Quatuor s’est produit en Suisse, en France, en Allemagne, en Italie et en Hongrie dans des salles prestigieuses : Philharmonie, Archives Nationales, Invalides à Paris, Maison de la Radio, Eglise Saint-Germain à Genève, Holzhausen Schlösschen à Frankfurt, Ludwig Festspielhaus à Füssen, Académie Franz Lizst à Budapest, Paul Klee Zentrum à Bern. Il est également invité dans de nombreux festivals : Verbier, Ravel, Sine Nomine, Les Cordes en Ballade, Accademia Filarmonica di Casale, Vue d’Ensemble(s), Gaia, Les Musicales de Saint-Genoux, Résonances Automnales, Festi’Vence, Les Automneries Musicales. En 2018 le quatuor est sélectionné pour accompagner les demi-finales du Concours Menuhin. On a également pu entendre le Quatuor à la radio, notamment sur France Musique, Espace 2 et France Bleu.

Partageant régulièrement la scène avec des artistes confirmés tels que Marie-Josèphe Jude, Philippe Graffin, Cédric Pescia, Marianna Shirinyan, Gwendolyn Masin,  Sylviane Deferne, ou Caroline Cohen-Adad, le Quatuor s’associe également avec bonheur à de brillants musiciens de sa génération. On peut ainsi le retrouver aux côtés des violonistes Diana Adamyan et Nathan Mierdl, de l’altiste Natanael Ferreira ou de la pianiste Natasha Roqué Alsina.

Toujours avide de découvrir de nouveaux publics, le Quatuor s’évade avec plaisir de la scène traditionnelle du concert classique pour atteindre un auditoire inattendu. Il se produit ainsi régulièrement aux Bateau Genève lors de petit-déjeuner offerts aux plus démunis, mais également dans des EMS et des Hôpitaux, ainsi que dans des cadres scolaires. Poursuivant l’aventure des Cafés Classiques débutée en 2017, le Quatuor entame en octobre 2018 une collaboration avec le Collectif Nocturne de Genève, et entre en résidence à la Salle du Terreau. Enfin il soutient le jeune festival français Les Fieffés Musiciens, en se produisant dans des lieux de patrimoines ou des jardins, souvent fermés aux représentations classiques.

Le Quatuor a eu la chance de se perfectionner auprès de chambristes issus de grands quatuors tels que Hagen, Alban Berg, Mosaïques, Jerusalem ou encore Bartók. Depuis 2016 le Quatuor Ernest participe aux formations ProQuartet à Paris. Il participe également à d’autres prestigieuses académies telles que Villecroze, Ravel ou l’ECMA.

Passionnés par la musique Hongroise, les quatre musiciens ont eu l’occasion d’approfondir leur connaissance de ce répertoire en l’étudiant avec Gábor Takács-Nagy à Genève, mais également avec Sandor Devich à Budapest. Fin 2016 ils sont sélectionnés pour participer à un concert-hommage à la musique de György Kurtág donné dans la Grande Salle du Conservatoire de Genève en la présence de György Kurtág Jr. et de Judith Kurtág.

Le premier disque du Quatuor, enregistré en compagnie de la pianiste Sylviane Deferne, est sorti en Janvier 2017 sous le label Doron Music. Chaleureusement accueilli par la critique, il reçoit la récompense « Piano Maestro » dans la revue française Pianiste.

Stanislas Gosset

stanislas-gosset-ernestStanislas Gosset découvre la musique de chambre lors de son Bachelor à la Haute Ecole de musique de Genève. Il y fonde deux ensembles, le Quatuor Ernest et le duo Mercutio avec le pianiste Johann Vacher. Avec ce dernier, il crée le Festival les Fieffés musiciens dédié à la musique de chambre dans le Cotentin.
En tant que chambriste, il s’est produit en concert dans de nombreux pays comme la France, l’Autriche, l’Israël, l’Allemagne, la Suisse et la Hongrie dans des salles telles que les Invalides à Paris, le studio Ansermet à Genève et à la Franz Liszt Academy de Budapest.
Au sein de l’orchestre il a eu l’occasion de se produire sous la direction de Jesus Lopez-Cobos, Jordi Savall, Florence Malgoire et Gabor Takacs-Nagy, au Victoria Hall de Genève, à la Tonhalle de Zurich, et au Sogakudo Concert Hall de Tokyo.
Suite à l’obtention de son Master de concert dans la classe de Marie-Annick Nicolas, il poursuit actuellement ses études en CAS de musique au sein du duo Mercutio avec Gabor Takacs-Nagy. Par ailleurs, il s’est perfectionné auprès de Menahem Pressler, Stephan Picard, Avedis Kouyoumdjian, Johannes Meissl et Petr Prause.

 

Clara Chartré

clara-chartre-ernestClara Chartré pratique la musique de chambre depuis de nombreuses années. A son arrivée en Suisse, elle se joint au Quatuor Clématis avec lequel elle se produit en Suisse et en Italie de 2010 à 2014. Par ailleurs, elle collabore avec la pianiste Chika Tatsumura tant en duo qu’en quatuor avec piano. Ensemble, elles jouent en France et en Suisse et préparent une tournée au Japon pour l’année 2017.
Au sein de l’orchestre, Clara a l’occasion de jouer sous la direction de Kent Nagano et Kazuki Yamada et de se produire dans des salles comme le Victoria Hall à Genève, l’Opéra royal de Versailles et la Place des Arts de Montréal.
Diplômée d’un Bachelor au Conservatoire de Musique de Montréal, Clara a ensuite poursuivi ses études de Master en Suisse dans les classes de Robert Zimansky à Genève et Lihay Bendayan à Sion. De plus, elle se perfectionne lors de masterclass auprès de Christian Tetzlaff, du trio Gryphon, du Quatuor Emerson et du Quatuor Leipzig.
Clara joue un violon Vuillaume et un archet Morizot prêtés par Canimex.

Florane Gruffel

quatuor-ernest-florane-gruffelNée en 1993 à Genève, Florane Gruffel commence l’étude du violon au conservatoire populaire en 2003 dans la classe de Patrick Leyvraz, puis avec Raya Rayatcheva (quatuor Terpsycordes). Elle suit également l’enseignement du quatuor à cordes de Caroline Haas et des différents membres du quatuor Tepsycordes pendant plusieurs années. Elle commence l’alto en 2010 dans la classe de Martine Schnork, et obtient son certificat de fin d’études deux ans plus tard. La même année, elle intègre la classe de Frédéric Kirch à la haute école de musique de Lausanne, et termine son bachelor en 2015. Dans le courant de ses études, elle profite également des conseils de Vladimir Bukac, Isabelle Lequien, Garth Knox, et Elcim Özdemir, ainsi que de l’enseignement de la musique de chambre de Patrick Genet, Hans Egidi (quatuor Sine Nomine), William Blank, et José-Daniel Castellon. Après un erasmus à la Musikhochschule de Stuttgart dans la classe de Andra Darzins, elle poursuit à présent un master de concert dans la classe de Frédéric Kirch à la Haute école de musique de Lausanne.

Clément Dami

clement-dami-ernestClément Dami a commencé très tôt à pratiquer la musique de chambre, dans les classes du CPMDT d’abord, puis à la HEM de Genève, où il fonde en 2013 le Quatuor Ernest. Il joue ainsi dans de nombreuses formations allant du trio à l’octuor qui lui permettent de jouer dans de nombreuses villes suisses (Genève, Lausanne, Lugano, Bâle, entre autres).
Il occupe pendant 2 ans la place de violoncelle solo de l’Orchestre des Collèges de Genève. Au sein de l’Orchestre de la HEM de Genève, il a pu jouer sous la baguette de Thierry Fischer, Kazuki Yamada ou Pierre-André Valade. Il a pu également se produire en soliste avec diverses formations en Suisse et en Italie.
Clément est lauréat d’un 1er prix avec mention et du prix spécial EMCY en 2012 du Concours Suisse de Musique pour la Jeunesse. En 2013, il a reçu la bourse d’étude de la fondation Friedl Wald et en 2015 le prix spécial Albert Lullin décerné par la HEM de Genève.
Il étudie en Master dans la classe de François Guye à la HEM de Genève et a pu bénéficier au cours de ses études de masterclasses avec de grands pédagogues tels que Jeroen Reuling, Gary Hoffmann et Frans Helmerson.
En plus de ses activités au violoncelle moderne, Clément étudie aussi le violoncelle baroque avec Bruno Cocset.